Accouchement orgasmique ? Accouchement physiologique ? A domicile ? 4 documentaires pour mieux comprendre - Réenchanter le monde

Le petit défi du jour !

Choisissez un contexte de type cocktail mondain, comme un mariage par exemple.

Choisissez bien vos interlocuteurs : des citadins endurcis à tendance bourgeoise.

Prenez une coupe de champagne – parceque quitte à être là, autant y aller franchement -.

Engagez la conversation avec un petit groupe de personnes.

Et amusez-vous à introduire subtilement dans la conversation le concept d‘accouchement naturel physiologique et de surcroît à domicile !

Vous allez voir ! C’est l’éclate, le super Fun assuré à tous les coups ! La garantie de passer une soirée haute en couleur !

Mais quand même pour plus de sécurité, prévoyez le protège dents et une coquille, messieurs, attachez les cheveux et enlevez vos boucles d’oreilles mesdames, car vous risquez fort de vous faire bousculer !

Et si cela ne vous suffit pas et que vous voulez pimenter encore un peu plus l’ambiance (parceque vous êtes comme ça vous, vous êtes un petit rigolo…), évoquez le fait que presque 30 % des femmes qui accouchent naturellement peuvent éprouver du plaisir qui peut parfois aller jusqu’à l’orgasme…« une femme pourrait prendre du plaisir en accouchant ? mais c’est dégoûtant ! ». Cette fois c’est sûr : l’ambiance sera chaude ! Et vous finirez avec l’empreinte de la chaussure du père de la marié au postérieur, achevé par une foule d’invités zombis en colère, la bave aux lèvres, qui vous jettera des pierres jusqu’à ce que mort s’en suive ! Aux grands maux, les grands remèdes…au moins comme ça ils auront la paix !

D’accord je force le trait mais juste un chouïa – la bave aux lèvres en moins – c’est à peu près la situation ubuesque que j’ai eu à vivre il y a peu.

Accouchement naturel et physiologique, un tabou

Pourtant dans ma conception du monde, l’accouchement naturel, physiologique – dans le contexte d’une grossesse normale, sans pathologie et quand le bébé se présente tête en bas – accompagné par une sage femme bienveillante et dans la chaleur et l’intimité de son lit et de son foyer, était pour moi la plus naturelle et la plus belle des choses, la naissance magique et idéal que je souhaite à tout enfant.

Et bien non ! ce n’était pas si évident pour tout le monde ! Il est vrai que le sujet est un tantinet sensible, tous ceux qui en ont fait l’expérience le savent, dès que l’on évoque l’accouchement à domicile physiologique, on se place automatiquement sur un champs de mines, tant cela touche à l’histoire personnelle de chacun, souvent inconsciente, au rapport intime que nous avons à notre propre naissance. 

A titre personnel, j’ai dû accouché à l’hôpital car les condition de ma grossesse l’exigeait et je suis extrêmement reconnaissante à toute l’équipe médicale pour leur accompagnement. Seulement voilà, la plupart des grossesses dîtes pathologiques et « à risque », qui nécessitent un accouchement médicalisé, ne représentent en réalité que 20 % des cas. Les 80 % restant des femmes subissent les inconvénients de la sur-médicalisation sans que cela ne se justifie nullement.

Même si l’hôpital a été utile dans mon cas, je pense qu’un accouchement naturel à domicile, reste la plus belle option possible à offrir à un enfant quand toutes les conditions pour le faire en toute sécurité sont réunies !

Les Croyances conditionnantes

Le problème essentiel vient du très fort conditionnement martelé à coups et à force par les films, les séries et le corps médicale, qui consiste en 2 croyances :

« L’accouchement est forcement une épreuve dangereuse, terrible et de souffrance »
« Le médecin est plus compétent que la mère pour procéder à l’accouchement »

Ce qui suggère automatiquement une troisième croyance :

« Toute femme qui accouche à domicile est donc forcement et systématiquement irresponsable et met la vie de son enfant en danger »

Quand on évoque ce sujet, la plupart des femmes me répondent souvent, qu’elles sont plus rassurées d’accoucher à l’hôpital, que l’accouchement à domicile leur ferait peur, qu’elles ne l’avaient même pas envisagé !

Un seul obstacle : le manque d’informations

Et c’est bien là le problème : elle ne l’envisage même pas – tant elles sont conditionnées par ces croyances et tant on leur a volé la liberté de cette décision fondamentale, à grand coup de désinformation !

Alors voilà, que l’on soit pour ou contre l’accouchement à domicile, physiologique, ce n’est vraiment pas le sujet car au final, chaque cas est unique et chaque femme devrait être libre de prendre la décision la plus adaptée à sa situation en toute connaissance de cause.

Le plus important est donc d’informer les femmes : quelles sont les alternatives à l’hôpital ? Et qu’est-ce que cela change pour elles, pour l’enfant, pour la magie de sa naissance ? Ainsi qu’elle que soit leur décision, il s’agira d’une décision libre et en pleine conscience, qui permettra de mieux vivre l’accouchement dans tous les cas.

4 documentaires à voir et à partager largement :

A vous hommes et femmes, futurs mamans et futurs papa, je vous recommande donc très tendrement de regarder ces 4 documentaires et dans cet ordre, de préférence afin de bien comprendre les options et les enjeux.

Vous y redécouvrirez ce que la naissance peut avoir de magique et cela fait beaucoup de bien à voir ! Surtout si on a petit qui arrive bientôt !

1/ L’Arbre et le nid

2/ Orgasmic Birth

3/ Entre leur mains

4 / Loba

A partager, naturellement…

Article écrit par Lyli

Commentaires