Intention - Réenchanter le monde

Intention

Aujourd’hui, la pensée et vision du monde Cartésienne (pensée héritée de la pensée du philosophe Descartes) est imprégnée en profondeur dans les cultures occidentales. Partout présente, elle est érigée en étendard par ceux qui sont aux commandes du monde, et en particulier, à la direction du monde occidental, si bien que toute évocation de l’idée d’un monde invisible, énergétique, qui unirait le Vivant est bien trop souvent voilée, étouffée ou pire censurée.

La quête du sens de la vie, le plaisir de vivre ensemble simplement, la beauté d’une fleur, la culture en harmonie avec la nature…tous ces aspects essentiels de la vie sont littéralement écrasé par le poids de l’urgence, de l’efficacité, de l’objet…

Et cela se traduit en premier lieu par la coupure des hommes avec le monde de la nature, qui est illusoirement maîtrisé au lieu d’être respecté, coupure avec le rapport sacré à la nourriture, qui s’est transformée en « bouffe » empoisonnée au quotidien au lieu d’être consacrée, coupure avec le monde animal qui n’est devenu q’une marchandise à exploiter au lieu d’être admiré…

Tous ceux qui travaillent au quotidien sur ces liens étroits existants entre réalité visible et réalité invisible et qui œuvrent à ouvrir les yeux, les coeurs et les consciences, à tout ce que le monde a d’extraordinaire, sont trop souvent discrédités, tournés en ridicule, infantilisés, traités de « charlatants », « d’illuminés », « d’irréalistes », de « rêveurs » (comme si cela pouvait être une insulte…)…

Ce site a pour vocation essentielle de soutenir tous ceux qui œuvrent chaque jour à réenchanter le monde, dans tous les domaines possibles : les chercheurs, les thérapeutes, les guérisseurs, les permaculteurs, les agriculteurs bio, les peintres, les poètes, les artistes en général, les écoles Montessori, Steiner, les créateurs d’éco-lieux, de coopératives, les méditants, les animaux, les esprits de la nature…mais aussi chacun d’entre nous, simples citoyens du monde qui à notre mesure, chaque jour, faisons des efforts dans nos choix de consommation, en signant des pétitions aux enjeux d’importance, en descendant dans la rue pour manifester nos espérances, en donnant des graines aux oiseaux de nos jardins l’hiver, en cultivant un petit bout de potager,…

Ce site a donc pour but de participer à sa petite échelle à l’ouverture des consciences, et d’encourager le plus possible l’autonomie et la coopération. Et comme moyen, d’informer, d’inspirer et de permettre également d’échanger par le biais des petites annonces et de la newsletter.

Bien que dénoncer les abus du système actuel soit essentiel pour l’éveil des consciences, et que nous ne pourrons en faire l’économie, nous posons l’intention avec ce site d’orienter essentiellement notre regard sur les solutions, les espoirs, tout ce qui inspire et insuffle un monde plus conscient et plus éveillé chaque jour…

Ensemble, empruntons le chemin du libre pour Réenchanter le monde !!!

Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

Derrière l’écran il y a des personnes, derrière le voile, il y a une rencontre possible, entre vous et nous !

Nous sommes en chemin…nous avons une histoire…elle guide nos actions quotidiennes…nous la partageons avec vous…comme cela, à défaut de nous voir, vous nous connaîtrez dans ce que nous avons de plus essentiel…la façon dont notre regard se porte sur le monde…et que nous vous proposons de partager ici.

Il y a quelques années notre petite équipe de rédaction a été tellement frappée par les dysfonctionnements et la violence du système global actuel, que nous avons absolument tout remis en question :

D’où vient ce qui se trouve dans nos assiettes ? Qui l’a fabriqué ou cultivé ? Comment ?

Ces maladies chroniques, quelles en sont les origines ? L’explosion des cancers, quelle en est l’origine ?

Ces médicaments que j’utilise pour me soigner ? Comment ont-ils été conçus ? Par qui ? Qui les contrôle ? Dois-je leur faire confiance sans ciller ?

Le travail avec lequel je gagne ma vie, et dans lequel je passe 8h par jour, fait-il encore sens pour moi ? Participe-t-il d’une manière ou d’une autre au bien être du monde ?

Les vêtements que je porte, qui les a fabriqué ? dans quelles conditions ? Cet argent, fruit de mon travail, à qui je le donne ? A qui profite-t-il ?

Cette école dans laquelle je place mes enfants, quelles valeurs transmet-elle réellement ?

Cette église devant laquelle je passe chaque jour, pourquoi je n’y rentre plus ? Qui répond aujourd’hui au besoin de spiritualité intrinsèque à l’humanité ?

Ces médias que je lis, regarde et écoute, à qui j’accorde ma confiance, pour qui travaillent-t-il ? A qui rendent-ils compte ?

Ces agriculteurs qui se suicident à tour de bras, quelle est leur histoire?

….Etc…

Cette remise en question globale, n’a pas été simple. Nous avons commencé à chercher, à fouiller, à creuser…chaque question en amenant une autre…nous avons questionné chacune de nos actions quotidiennes, même les plus insignifiantes, cherchant sans cesse à leur donner un sens…

Au fur et à mesure que nous plongions, tête la première dans cette quête de sens, que les voiles se levèrent, nous étions confrontés un peu plus chaque jour à la violence et aux aberrations qui se cachaient derrières la plupart de nos actions. Indirectement, sans en avoir conscience, nous participions chaque jour au renforcement de la misère, de l’injustice, du massacre de la nature, de l’empoisonnement de la nourriture…

En mangeant, en achetant nos vêtements, en allant à la pharmacie,…tous ces petits gestes simples, réalisés en parfaite inconscience, participaient directement à la maladie du système global. Et en bons citadins, nous étions d’autant plus inconscients, que nous étions totalement déconnectés de la nature dans son ensemble et de notre propre nature en particulier…

Au début, nous avons changé quelques petites choses : nous faisions nos courses dans les magasins bio, nous triions nos déchets…Mais très vite il nous a semblé vital d’aller plus loin…beaucoup plus loin…

Nos métiers étaient très intéressants et nous offraient des situations et salaires tout à fait confortables : consultants en communication, gestion de crises industrielles, accompagnement RH, thérapeute, coach en entreprise…

Mais une fois que l’on a commencé à ouvrir les yeux, il est très difficile de faire marche arrière ou de faire comme si l’on ne savait pas et de continuer d’aller travailler chaque jour en ignorant l’impact de notre métier sur le reste du monde.

Pour évoluer  en profondeur, nous avons ressenti le besoin de poser un acte radical ! Le changement tiède, sans engagement profond, nous semblait insuffisant…

Il fallait donc se mettre à nu et tout changer ! Faire du vide, pour faire de la place laisser autre chose, émerger…

Alors nous avons tout quitté, familles, amis, travail, foyers, repères, tous nos objets, mobilier donnés ou vendus et nous sommes partis en voyage.

Un voyage vers l’essentiel !

Pendant les quelques années de notre voyage, nous avons cherché du sens…Nous avons avant tout, plongé les mains dans le terre qui nous étaient si étrangère. Nous avons troqué nos bureaux, enfermés entre 4 murs, contre un travail à l’extérieur en pleine nature. Nous avons posé nos cerveaux, et nous avons travaillé avec nos mains, notre instinct et notre ressenti…Nous avons travaillé dans des fermes d’agricultures biologiques ou en permaculture, nous avons travaillé avec des charpentiers sur des chantiers participatifs, construit des cabanes dans les arbres, des tipis…Nous nous sommes réconciliés avec les activités manuelles, nous avons cessé de manger de la viande, nous avons rencontré d’autres systèmes de pensée, des guérisseurs, des systèmes de soins différents…des poètes, des musiciens qui chantaient la beauté du monde…

Toutes ces rencontres, toutes ces expériences, nous ont amenés à prendre conscience du lien réel et invisible qui unit le monde vivant, de la véritable énergie dont on se nourrit à travers la  nourriture que l’on avale ou avec le choix d’une médecine…

Mais comme toutes épreuves initiatiques, ce chemin est difficile et encombré d’obstacles à surmonter. Nous savions qu’il s’agirait d’un chemin difficile qui passerait par des étapes de solitude,  et qui éprouverait notre volonté à chaque instant…Ce chemin a un coût ! Nous avons troqué le confort du conformisme contre une quête de vérité et de sens, parfois violente. Par exemple, certains d’entre nous, ont été confrontés aux jugements, à l’incompréhension et souvent à l’agressivité de leur entourage (parfois très éloigné de la nature et des valeurs qu’elle engendre) qui voyaient dans cet engagement une trahison de leur système et une remise en question des repères qui les font tenir debout et qui leur assurent un confort tel, qu’ils ne sont pas prêts à les remettre en cause.

Mais l’absence de soutient voir la vindicte de l’entourage pour certains a pu largement être compensé par les magnifiques rencontres que nous avons fait, de toutes ces personnes magnifiques qui œuvrent chaque jour à la poésie du monde et dont nous nous sommes tant nourrit ! Et contrairement aux légendes chevaleresque où le trésor est au bout de l’aventure, ces trésors de rencontres se font tout le long du chemin…Nous avons découvert un Monde parallèle, de personnes qui agissent à leur niveau, à leur portée, et qui à leur petite échelle réussisse à faire vibrer le monde.

Tout naturellement, la question spirituelle s’est imposée très rapidement car il nous est apparût que c’était la question qui englobait toutes les autres en une seule.

Nous sommes allés vivre dans un monastère bouddhiste, afin d’expérimenter la méditation au quotidien et de rendre effective en profondeur, la révolution intérieur que nous avions initié. Nous y avons aussi créé un potager en permaculture de 2000 m2 dans le cadre d’un projet parainé par Pierre Rabhi. Cette vie méditative, coupé du monde tout en y étant profondément relié,  fut totalement nécessaire pour trouver la ressource qui permet d’aller au-delà.

De retour dans la société et son système dominant actuel, il nous a semblé évident que nous avions beaucoup à partager et à continuer d’apprendre…

Nous avons développé une association, créé des échanges de connaissances et de pratiques, lancé des formations, écrit des livres…Car il nous a semblé que la coopération et la créations de réseaux alternatifs étaient les meilleures solutions pour vivre le plus en harmonie possible avec la société telle qu’elle est aujourd’hui, tout en participant activement à son évolution mais sans brader, ni concéder sur nos valeurs essentielles d’autonomie, de liberté, d’écologie et de coopération.

La création de ce site rentre également dans le cadre de ce projet d’échange. Nous savons aujourd’hui que l’ouverture de la conscience et le chemin du libre et de l’autonomie est un chemin de contemplation mais aussi d’actions !

Alors allons-y…retroussons nos manches…échangeons, coopérons,…ensemble, réenchantons le monde !

Au plaisir de vous lire…

Article écrit par la Rédaction

Extrait de la conférence « Le Réenchantement du Monde » – Frédéric Lenoir – INREES

Extrait de la conférence « Le Réenchantement du Monde » – Frédéric Lenoir – INREES

La coupure de l’homme avec le Sacré. La perte du sens de la magie du monde. La réalité du monde visible et invisible…

C’est bien suite à cette conférence de Frédéric Lenoir à laquelle nous avons participé il y a quelques années à l’INREES (Institut national de recherche sur les expériences extra-ordinaires) que nous est venue l’idée de créer ce site « Réenchanter le monde » !

Comme toutes les conférences de l’INREES, nous vous la recommandons chaleureusement.

Toutes les conférences sont accessibles en intégralité pour les abonnés INREES Voir notre page des liens amis

Article écrit par la Rédaction